Le Parti vert poursuivi en justice pour licenciement abusif d’un porte-parole

Le Parti vert a été accusé d’une injustice envers l’un de ses porte-parole en raison de ses opinions sur les droits des personnes transgenres, a statué un tribunal, tout en reconnaissant que les procédures avaient été en grande partie respectées et que les partis étaient autorisés à licencier des personnes dont les opinions sont contraires à leurs politiques. Shahrar Ali, ancien vice-leader des Verts en Angleterre et au pays de Galles, a engagé des poursuites judiciaires l’année dernière après avoir été licencié par le parti de son poste de porte-parole pour la police et la sécurité intérieure en février 2022.

Les opinions d’Ali sur les questions transgenres – il a décrit la biologie du genre comme “réelle et immuable” – vont à l’encontre de la position officielle du parti et ont fait l’objet de tensions internes précédentes. Dans une décision rendue vendredi, le tribunal du comté de la Ville et du Maire de Londres a déclaré que le licenciement d’Ali avait été injuste sur le plan procédural et qu’il ne pouvait pas être exclu que cela soit dû à ses croyances sur les questions transgenres. Il a été indemnisé à hauteur de 9 100 £ pour préjudice moral.

Le président des exécutifs des Verts, Jon Nott, a déclaré : “Nous sommes satisfaits que le tribunal ait reconnu qu’un parti politique démocratique a le droit de choisir ceux qui s’expriment en son nom en fonction de leur capacité à communiquer et à soutenir publiquement la politique du parti. Nous saluons les conclusions du jugement selon lesquelles les membres des partis politiques ont des “droits fondamentaux du parti”, qui comprennent le droit de désaccord, de plaider pour ou contre les politiques et positions adoptées ou proposées par le parti, et de s’organiser avec ceux qui sont d’accord avec eux et contre ceux qui ne le sont pas, et que la loi sur l’égalité n’est pas destinée à porter atteinte à ces droits. Le parti reconnaît qu’il y a eu des lacunes procédurales dans la façon dont nous avons écarté l’un de nos porte-parole. Nous nous excusons de ne pas avoir respecté les normes que nous-mêmes et la cour attendions.

Ali a longtemps milité sur les questions transgenres au sein du Parti vert. Bien qu’il ait reçu quelque soutien, il a également été critiqué. Après avoir été vice-leader de 2014 à 2016, il s’est présenté trois fois à la tête du parti, en 2018, 2020 et 2021, arrivant deuxième en 2018 et dernier à chaque autre occasion.

Ce cas soulève des interrogations sur les droits des individus au sein des partis politiques à exprimer leurs opinions, même lorsqu’elles divergent de la ligne officielle du parti. Il met également en évidence le défi de concilier les droits des personnes transgenres avec les droits des femmes et des enfants, suscitant ainsi des débats importants sur les droits fondamentaux au sein de la politique.

Section FAQ

Q : Qu’est-ce qui a été statué par le tribunal concernant le Parti vert et l’un de ses porte-parole ?
R : Le tribunal a statué que le Parti vert avait été injuste envers l’un de ses porte-parole en raison de ses opinions sur les droits des personnes transgenres.

Q : Pourquoi le porte-parole a-t-il été licencié ?
R : Le porte-parole, Shahrar Ali, a été licencié en raison de ses opinions sur les droits des personnes transgenres, qui vont à l’encontre de la position officielle du parti.

Q : Quel montant d’indemnisation a reçu Shahrar Ali ?
R : Shahrar Ali a été indemnisé à hauteur de £9,100 pour préjudice moral.

Q : Que dit le président des exécutifs des Verts à propos de la décision du tribunal ?
R : Le président des exécutifs des Verts a déclaré que le tribunal a reconnu le droit d’un parti politique démocratique de choisir ceux qui s’expriment en son nom en fonction de leur capacité à communiquer et à soutenir publiquement la politique du parti.

Definitions:

1. Parti vert – désigne un parti politique qui se concentre principalement sur les problèmes environnementaux et la durabilité.
2. Droits des personnes transgenres – se réfère aux droits et aux protections juridiques accordés aux personnes qui s’identifient comme étant de genre différent de celui qui leur a été attribué à la naissance.
3. Tribunal – une institution judiciaire chargée d’entendre les affaires et de rendre des décisions juridiquement contraignantes.

Links suggérés:

Site officiel du Parti vert
À propos du Parti vert
Politiques du Parti vert