Black Lives in Music Appoints New Board and Taskforce to Drive Change in the Music Industry

Black Lives in Music (BLiM), an organization established in 2020 to combat racial inequality in the music industry and create opportunities for Black, Asian, and ethnically diverse musicians and professionals, has announced the appointment of a new board and taskforce. This move signifies the organization’s commitment to bringing about substantial change within the industry.

One of BLiM’s significant accomplishments since its inception was the publication of the groundbreaking “Being Black in the Music Industry” survey in 2021. This survey, which is the largest ever conducted on the experiences of Black musicians and industry professionals, provided conclusive evidence supporting the long-held beliefs about racial discrimination in the music industry.

The findings from BLiM’s research revealed troubling instances of systemic and institutionalized racism within the UK music industry. These findings shed light on the significant effects of racial discrimination on the mental health of Black women and the disabled, the disproportionate earnings disparity for Black women, and the urgent need for an Anti-Racist Support Service within the industry.

Building upon these findings, BLiM has formed partnerships with over 100 organizations, utilizing the crucial data obtained to drive tangible change. The organization’s evidence has also influenced important recommendations, such as the enforcement and possible amendment of Section 14 of the Equality Act to better protect individuals facing intersectional inequality.

To further push for diversity and inclusivity within the industry, BLiM has unveiled a 10 Point Orchestra Plan aimed at overhauling recruitment policies to provide more opportunities to Global Majority players. Additionally, a Bullying and Harassment Survey for music industry creatives is in the works, which will shed light on crucial data and lived experiences.

The new board and taskforce of BLiM consist of leading music executives in the UK, bringing immense talent, experience, and expertise to the organization. This collective strength will prove invaluable in spearheading projects like the Anti-Racism Code Of Conduct, 10 Point Orchestral Plan, and the forthcoming Bullying and Harassment Survey.

With a shared commitment to transforming the UK music industry into a safe and equal place to work, the new board and taskforce members are poised to redefine the industry. Their dedication, knowledge, and experience will play a pivotal role in driving the much-needed change within the sector.

As the music industry continues to navigate and address issues of inequality and discrimination, organizations like BLiM play a vital role in advocating for inclusivity, amplifying marginalized voices, and shaping a more equitable future for all individuals involved in the music community.

Black Lives in Music (BLiM), une organisation créée en 2020 pour lutter contre les inégalités raciales dans l’industrie musicale et créer des opportunités pour les musiciens et professionnels noirs, asiatiques et ethniquement divers, a annoncé la nomination d’un nouveau conseil d’administration et d’une force de travail. Ce mouvement témoigne de l’engagement de l’organisation à apporter des changements substantiels dans l’industrie.

L’un des accomplissements importants de BLiM depuis sa création a été la publication de l’enquête révolutionnaire “Être Noir dans l’industrie musicale” en 2021. Cette enquête, la plus grande jamais réalisée sur les expériences des musiciens noirs et des professionnels de l’industrie, a fourni des preuves concluantes corroborant les croyances de longue date sur la discrimination raciale dans l’industrie musicale.

Les résultats de la recherche de BLiM ont révélé des exemples troublants de racisme systémique et institutionnalisé au sein de l’industrie musicale britannique. Ces résultats ont mis en lumière les effets importants de la discrimination raciale sur la santé mentale des femmes noires et des personnes handicapées, l’écart disproportionné des revenus pour les femmes noires, et le besoin urgent d’un service de soutien anti-raciste au sein de l’industrie.

S’appuyant sur ces résultats, BLiM a noué des partenariats avec plus de 100 organisations, utilisant les données cruciales obtenus pour entraîner des changements tangibles. Les preuves de l’organisation ont également influencé d’importantes recommandations, telles que l’application et une éventuelle modification de l’article 14 de la loi sur l’égalité pour mieux protéger les personnes confrontées à une inégalité intersectionnelle.

Pour pousser encore plus en faveur de la diversité et de l’inclusion au sein de l’industrie, BLiM a dévoilé un plan orchestral en 10 points visant à réviser les politiques de recrutement afin d’offrir davantage d’opportunités aux joueurs de la Majorité Globale. De plus, une enquête sur le harcèlement et l’intimidation pour les créatifs de l’industrie musicale est en cours, ce qui permettra d’obtenir des données cruciales et des expériences vécues.

Le nouveau conseil d’administration et la force de travail de BLiM sont composés de dirigeants musicaux de premier plan au Royaume-Uni, apportant une immense talent, expérience et expertise à l’organisation. Cette force collective sera inestimable pour mener des projets tels que le Code de conduite anti-racisme, le plan orchestral en 10 points et l’enquête à venir sur le harcèlement et l’intimidation.

Avec un engagement commun à transformer l’industrie musicale britannique en un lieu de travail sûr et équitable, les nouveaux membres du conseil d’administration et de la force de travail sont prêts à redéfinir l’industrie. Leur dévouement, leurs connaissances et leur expérience joueront un rôle essentiel dans la conduite du changement tant nécessaire dans le secteur.

Alors que l’industrie musicale continue de naviguer et de faire face aux problèmes d’inégalité et de discrimination, des organisations comme BLiM jouent un rôle vital dans la promotion de l’inclusion, l’amplification des voix marginalisées et la création d’un avenir plus équitable pour toutes les personnes impliquées dans la communauté musicale.